Press "Enter" to skip to content

Posts published in “Publicatii”

Cercetările traductologice ale lui Ghenadie Râbacov, în atenția colaboratorilor Revistei „Gând românesc”, Alba-Iulia, România

Recent, Revista de cultură, știință și artă „Gând românesc” a publicat un articol semnat de poeta și cercetătoarea din Republica Moldova, Lidia Grosu, în care…

Le numérique éducatif et la Taxonomie de Bloom

Introduction

Le XXI-ième siècle est profondément marqué par la mondialisation et l’abandon des anciennes technologies d’enseignement /apprentissage. Ceci dit, les didacticiens et les enseignants se posent plusieurs questions sur les effets de la globalisation pour le système éducatif, la typologie et la forme des manuels scolaires à élaborer, la culture du professeur, etc. Nous assistons à une évolution macroscopique de la société de la connaissance.

Les technologies de l’information et de la communication sont aujourd’hui partie intégrante de notre quotidien. L’utilisation des smartphones, tablettes, ordinateurs, netbooks, liseuses, Internet, etc. est devenue monnaie courante.

Selon l’enquête PROFETIC1 2014 [2], les enseignants sont de plus en plus nombreux à intégrer les usages du numérique à leurs pratiques. 97% d’entre eux estiment que cela peut leur permettre d’améliorer la qualité de leur enseignement, en les aidant à diversifier leur pédagogie et à améliorer le suivi des élèves. Quand bien même beaucoup ont tendance à utiliser le numérique essentiellement pour préparer leurs cours et reproduisent en classe des pratiques qui restent traditionnelles et peu innovantes. Les exploitations plus novatrices du numérique, autres que la préparation des cours (56%), le renseignement du cahier de textes numérique (62%), la saisie des notes et/ou des absences (61%), le montage de séquences en classe sans manipulation des TIC par les élèves (35%), restent très faibles ou anecdotiques, voire inexistantes pour une très large majorité lorsqu’il s’agit par exemple de faire communiquer les élèves entre eux en dehors ou dans la classe.

C’est l’état de choses en France. En République de Moldavie la situation est pire et nécessite une urgente métamorphose de l’enseignement. Cette métamorphose devrait s’articuler autour de ce qu’il faut enseigner, quels objectifs poursuivre, comment redessiner le tissu éducatif et de quelle manière repenser la formation des enseignants en respectant le concept de formation tout au long de la vie.

Vers une définition de la pédagogie numérique

« Apprendre autrement » à l’ère numérique signifie se former, collaborer, innover  afin de parvenir à un nouveau modèle éducatif pour une égalité des chances. C’est la définition de la pédagogie actuelle incluse dans le Rapport de la mission parlementaire de Jean-Michel Fourgous [3], député des Yvelines (région Île-de-France), sur l’innovation des pratiques pédagogiques par le numérique et la formation des enseignants.

Les premiers pas en matière de pédagogie innovante ont été faits par l’introduction des NTIC (Nouvelles technologies de l’information et de la communication) dont on a presque oublié. Devenant de moins en moins nouvelles, les NTIC ont avancé vers TIC (Technologies de l’information et de la communication)qui ont donné pour l’enseignement les TICE (Technologies de l’information et de la communication dans l’enseignement /l’éducation). Les pratiques ont également connu un petit détour par les TUIC (Techniques usuelles de l’information et de la communication), mais ce sigle, parfois controversé, n’a pas réussi à remplacer les TIC et TICE qui ont une portée plus globale. À l’heure actuelle le grand dilemme réside dans le fait de savoir si on peut se contenter des TICE ou s’il faut évoluer vers une nouvelle étape. Il ne s’agit plus d’intégrer des TIC/TICE dans l’enseignement mais bien de concevoir une nouvelle pédagogie avec le numérique, saisir l’opportunité de l’entrée en force du numérique à l’école /l’université pour remodeler en profondeur les méthodes d’enseignement et architecturer tout cela pour que tout le monde en bénéficie. Compte tenu des idées que je viens de formuler, je définis la pédagogie numérique (PN) comme l’outil majeur qui entraîne la mise à jour et la mutualisation des pratiques éducationnelles permettant l’enrichissement réciproque et encourageant la réussite et la persévérance scolaire, la motivation des apprenants et la création des conditions favorables pour faire émerger et essaimer les connaissances et les savoir-faire. C’est un levier important favorisant l’acquisition d’une culture nouvelle de nature à inculquer le discernement, l’esprit critique, le sens de la responsabilité et la liberté de la personne dans un monde très technologisé.