Didactica,  Francophonie,  Limba franceza

100 virelangues français pour s’exercer la mâchoire, les lèvres et la langue

Un virelangue, aussi appelé tourne-langue, fourche-langue, casse-langue ou trompe-oreille, est un groupe de mots, une phrase (ou un petit groupes de phrases) caractérisé(e) par sa difficulté de prononciation ou de compréhension orale, voire les deux à la fois. La plupart de ces phrases sont difficiles à comprendre et donnent l’impression d’être en langue étrangère.

Le virelangue est un exercice d’articulation à caractère ludique mais aussi mnémotechnique utilisé par les comédiens, les présentateurs mais également par les enseignants du FLE. Les orthophonistes y ont aussi recours pour corriger un déficit de prononciation. Quasiment intraduisibles, les casse-langues ont pour vocation de mettre en lumière les sons compliqués d’une langue.

Intérêt pédagogique des virelangues:

Les virelangues permettent de travailler sur tous les éléments de la phonétique et de la prosodie du français. En effet, l’apprenant doit mobiliser ses compétences tant au niveau de l’articulation, de l’accentuation, des liaisons qu’à celui du rythme et de l’intonation. Ainsi, ces exercices peuvent être abordés du niveau débutant au niveau perfectionné selon la complexité et la longueur des énoncés, l’objectif ultime étant de parvenir à la qualité et à la fluidité d’élocution d’un locuteur natif.

  • les virelangues vont avant tout favoriser un travail d’écoute et d’articulation;
  • ils aident à initier un travail sur le rythme, en rythmant la diction de la phrase;
  • ils favorisent également le travail sur l’intonation et la respiration;
  • ils peuvent être utilisés lorsqu’on étudie un son en particulier en orthographe, par exemple lorsque l’on veut travailler sur la distinction entre certains phonèmes.

J’ai compilé une centaine de virelangues français, puisés de diverses sources. Ce sont des exercices utilisés pendant le cours de phonétique FLE que j’ai enseigné aux étudiants de la première année en filière traduction. C’est un support d’expression orale drôle et attrayant pour les élèves /les étudiants.

Exercices d’articulation:

  1. Fruits frais, fruits frits, fruits cuits, fruits crus.
  2. Trois très gros, gras, grands rats gris grattent.
  3. Gros rat blanc, rat blanc gras, gros rat blanc gras.
  4. Le mur murant Paris rend Paris murmurant.
  5. Ce bel enfant est grand, aimant, il s’appelle Jean-Clément.
  6. Tu t’entêtes à tout tenter, tu t’uses et tu te tues à tant t’entêter.
  7. Mur gâté, trou s’y fit, rat s’y mit.
  8. Temps passa, mur usa, creux s’y fit, rat s’y mit; chat l’y vit, rat s’enfuit; chat suivit, rat fut pris.
  9. Zazie causait avec sa cousine en cousant.
  10. L’énorme orme morne orne la morne vallée.
  11. Un dragon gradé dégrade un gradé dragon.
  12. Didon dîna, dit-on, du dos d’un dodu dindon.
  13. Au dindon le don des dents venant du daim est un don sans dédain au-dedans.
  14. J’ai bu un bien bon verre de bien bon vin blanc vieux.
  15. La jolie rose jaune de Josette jaunit dans le jardin.
  16. Je m’étais caché pour charcuter mon steak haché auprès duquel je m’étais caché.
  17. Donnez-lui à minuit huit fruits cuits et si ces huit fruits cuits lui nuisent, donnez-lui huit fruits crus.
  18. L’huile de ces huit huiliers huilent l’ouie de l’huissier.
  19. La nuit réduit le bruit de la pluie sur les tuiles.
  20. Je suis ce que je suis et si je suis ce que je suis qu’est-ce que je suis?
  21. Etant sorti sans parapluie, il m’eût plus plu qu’il plût plus tôt.
  22. Lulu lit la lettre lue à Lili et Lola alla à Lille où Lala lie le lilas.
  23. Papa boit dans les pins. Papa peint dans les bois. Dans les bois, papa boit et peint.
  24. Bébé boit dans son bain, pépé peint dans son coin, dans son bain bébé boit, dans son coin pépé peint.
  25. Ciel si c’est cinq sous ces six ou sept saucissons-ci, c’est cent cinq sous ces cent sept saucissons aussi.
  26. Sans zèle, sans ailes, sans sel et sans elle, sa chance chancelle.
  27. Madame Coutufon dit à Madame Foncoutu: « Bonjour, madame Foncoutu; y a-t-il beaucoup de Foncoutus à Coutufon? » – « Il y a autant de Foncoutus à Coutufon qu’il y a de Coutufons à Foncoutu ».
  28. La cavale au Valaque avala l’eau du lac et l’eau du lac lava la cavale au Valaque.
  29. Tic et Tac ont chacun leur tactique. Tic pique Tac quand Tac attaque Tic, et Tac attaque Tic quand Tic pique Tac.
  30. Dans le hall du bal, Bill déballe des boules et des balles, mais une balle de Bill déboule du hall du bal.
  31. Les chemises de l’archiduchesse sont-elles sèches, archi-sèches?
  32. Des zazous farfelus qui cherchèrent leurs chaussures chassèrent sans souci des serpents qui sifflaient.
  33. Rat vit rôt, rôt tenta rat, rat mit patte à rôt, rot brûla pattes à rat, rat secoua pattes et quitta rôt.
  34. La roue roulait, le goret regardait. La roue en roulant faisait rire le goret.
  35. L’Arabe Ali est mort au lit. Moralité : Maure Ali, t’es mort alité.
  36. Un pêcheur péchait sous un pécher qui l’empêchait de bien pécher.
  37. Un pêcheur prépare pitance, plaid, pliant, pipe, parapluie, prend panier percé pour ne pas perdre petits poissons, place dans poche petit pot parfaite piquette, puis part pédestrement pêcher pendant période permise par police.
  38. Le fisc fixe exprès chaque taxe excessive exclusivement au luxe et à l’exquis.
  39. Mille millions de merveilleux musiciens murmurent des mélodies multiples et mirifiques.
  40. Dans la gendarmerie, quand un gendarme rit, tous les gendarmes rient dans la gendarmerie.
  41. Je dis que tu l’as dit à Didi ce que j’ai dit jeudi.
  42. Ce ver vert sévère sait verser ses verres verts.
  43. Lucie vocifère: « Lucifer, combien valent vos six fers? » « Lucie, ces six fers valent ces six verres », dit Lucifer. Lucie vocifère: « Lucifer! Vos six fers valent vos six verres? »
  44. Les vers verts levèrent le verre vert vers le ver vert.
  45. Ma sœur est mère, mon père est frère, ma mère est sœur, mon frère est masseur.
  46. Huit huîtres crues, huit truites cuites.
  47. Trente étroites truites et trois étroites truites font trente-trois étroites truites.
  48. Il fit frire frite crue et fruits frais crus. Frite crue frite fut cuite et fruits frais crus frits furent cuits.
  49. Des débiles déballent des boules, empilent des balles, épilent des boules.
  50. Trois très gros rats dans trois très grands trous rongèrent trois très gros grains d’orge.
  51. Si six cent scies scient six cent saucisses, six cent six scies scieront six cent six saucissons.
  52. Tatie, ton thé t’a-t-il ôté ta toux tenace, disait la tortue au tatou. Mais pas du tout, dit le tatou. Je tousse tant que l’on m’entend de Tahiti au Toumbouctou.
  53. Mon thé a-t-il ôté ta toue? Oui ton thé a ôté ma toue! Ma toue a été ôtée par ton thé!
  54. C’est pas beau mais tentant de tenter de tâter, de téter les tétons de tata quand tonton n’est pas là.
  55. L’assassin sur son sein suçait son sang sans cesse.
  56. Cinq pères capucins, sains de corps et sains d’esprit, le corps ceint d’une ceinture, portaient sur leur sein le sous-seing des saints capucins.
  57. Ces Basques se passent ce casque et ce masque jusqu’à ce que ce masque et ce casque se cassent.
  58. Un chasseur sachant chasser sans son chien de chasse est un bon chasseur. Un bon chasseur est un chasseur sachant chasser sans son chien de chasse.
  59. La sole a salé son lit mais la mer a lavé le lit que la sole a salé et la sole rissole dans la casserole.
  60. Quand le cheval de Thomas tomba, Thomas tomba t’il ou ne tomba-t-il pas? Si le cheval de Thomas tomba, est-il certain que Thomas tomba?
  61. Sachez, mon cher Sasha, que Natacha n’attacha pas son chat!
  62. Un ange qui songeait à changer son visage pour donner le change, se vit si changé, que loin de louanger ce changement, il jugea que tous les autres anges jugeraient que jamais ange ainsi changé ne rechangerait jamais, et jamais plus ange ne songea à se changer.
  63. Quand un cordier cordant veut corder une corde, pour sa corde cordée, trois cordons il accorde. Mais si l’un des cordons de la corde décorde, le cordon décordant fait décorder la corde.
  64. Un matin en prenant un bain j’ai mangé mon pain dans mon bain j’ai pris un pain j’ai pris un bain j’ai pris bain pain j’ai pain bain.
  65. Le drain du frein du train craint le grain et les brins de crin.
  66. L’oiseau beau et gros, gros et beau, vole au-dessus de l’eau, moins loin néanmoins qu’un pingouin malouin.
  67. Le poivre fait fièvre à la pauvre pieuvre.
  68. Un généreux déjeuner régénérerait des généraux dégénérés.
  69. Gisèle gèle des aisselles sous l’échelle chez elle à Courchevel.
  70. Vous qui macadamisez cette route, quand la démacadamiserez-vous?
  71. Il était une fois une marchande de Foix qui vendait du foie dans la Ville de Foix. Elle se dit: « Ma foi, c’est la dernière fois que je vends du foie dans la ville de Foix, car il fait trop froid ».
  72. Un pâtissier qui pâtissait chez un tapissier qui tapissait, dit un jour au tapissier qui tapissait: vaut-il mieux pâtisser chez un tapissier qui tapisse ou tapisser chez un pâtissier qui pâtisse?
  73. Grand doreur quand redoreras-tu sûrement et d’un goût rare mes trente-trois ou trente-quatre grandes cuillers d’or trop argentées? Je redorerai sûrement et d’un goût rare les trente-trois ou trente-quatre grandes cuillers d’or trop argentées, quand j’aurai redoré sûrement et d’un goût rare les trente-trois ou trente-quatre autres grandes cuillers d’or trop argentées.
  74. Petits pois font petit appétit. Petit à petit, petit appétit fait petit poids.
  75. Un original des originaux; un original qui ne veut pas de désoriginaliser ne se désoriginalisera jamais.
  76. Dis-moi, petite pomme, quand te dépetitepommeras-tu? Je me dépetitepommerai quand toutes les petites pommes se dépetitepommeront. Or, comme toutes les petites pommes ne se dépetitepommeront jamais, petite pomme ne se dépetitepommera, jamais.
  77. Si mon tonton tond ton tonton, ton tonton sera tondu.
  78. Si l’Américain se désaméricaniserait comment le réaméricaniserions-nous, l’Américain? On le réaméricaniserait comme on l’a désaméricanisé, l’Américain.
  79. Et si la cathédrale se décathédralisait comment la recathédraliserions-nous?
  80. Si le linoléum se délinoléomait, comment le relinoléumerait-on?
  81. Petit pot de beurre, quand te dépetitpotdebeurreriseras-tu? Je medépetitpotdebeurreriserai quand tu te dépetitpotdebeurreriseras.
  82. Constantinopolitain, quand te déconstantinopolitaniseras-tu ? Je me déconstantinopolitaniserai quand tous les constantinopolitains se seront déconstantinopolitanisés.
  83. Gros gras grand grain d’orge, tout gros-gras-grand-grain-d’orgerisé, quand te dé-gros-gras-grand-grain-d’orgeriseras-tu?
    – Je me dé-gros-gras-grand-grain-d’orgeriserai quand tous les gros gras grands grains d’orge se seront dé-gros-gras-grand-grain-d’orgerisés.
  84. Ma poule est décroupionnée, me la rencroupionneriez-vous bien?
  85. Que c’est crevant de voir crever une crevette sur la cravate d’un homme crevé dans une crevasse.
  86. Le cricri de la crique crie son cri cru et critique car il craint que l’escroc ne le croque et ne le craque.
  87. Si ton bec aime mon bec comme mon bec aime ton bec, donne-moi le plus gros bec de la Province de Québec!
  88. J’ai un point dans mon pourpoint qui me pique et qui me pointe, si je savais celui qui a mis ce point dans mon pourpoint qui me pique et qui nie pointe, je lui mettrais un point dans son pourpoint qui le pique et qui le pointe.
  89. Un vieux chasseur sobre plein de santé, mais atteint de cécité, chaussé de souliers souillés, sans cigare, fut dans la nécessité de chasser seul sur ces champs sis en Sicile un sinistre chat sauvage. Il siffla ses chiens, Châtain, Satin, Chauvin et suivit son chemin. Sur son passage, six chastes chérubins siciliens, sans soucis, sans chaussures, chuchotèrent ceci: Salut, Sire chasseur, citoyen sage et plein d’âge, aux yeux chassieux, au sang chaud, sois chanceux! Sache en ce jour serein, sans chagrin…
  90. Un chanteur enchanteur enchante sur-le-champ en chantant un touchant chant touchant les champs.
  91. Çà, se dit Sacha, en sachant qu’un chasseur de chats, enchâssé dans un sachet qui ne sache pas chasser sans sa sœur peut toujours ensacher un chasseur enchâssant qui sache sécher le gibier chassé…
  92. À qui est acquis quoi? Quoi est acquis à qui? Qui a acquis quoi? Qui a quoi d’acquis?
  93. A Troie, trois tatillons traiteurs entretiennent très tôt trente tréteaux en se traitant de traîtres à tue-tête.
  94. C’est l’évadé du Nevada qui dévalait dans la vallée, dans la vallée du Nevada, qu’il dévalait pour s’évader, sur un vilain vélo volé, qu’il a volé dans une villa, et le valet qui fut volé vit l’évadé du Nevada qui dévalait dans la vallée, dans la vallée du Nevada, qu’il dévalait pour s’évader sur un vilain vélo volé.
  95. Natacha n’attacha pas son chat Pacha qui s’échappa. Cela fâcha Sacha qui chassa Natacha. Natacha fut chassé par son Sacha fâché n’ayant pas attaché Pacha son chat qui a pu s’échapper.
  96. Le python de la pythonisse a sucé du bois de réglisse. Il est lisse comme un trombone à coulisse lisse et le python de la pythonisse de tristesse se rapetisse; il n’est plus en Suisse qu’un piteux piton d’alpiniste chez un droguiste.
  97. Un comte comptant ses comptes, content de son comté, raconte un conte, d’un comte con comptant des comptes mécontents, en contant un conte contant un comte con mécontent se contentant d’un compte con en mangeant son comté.
  98. Il y a deux espèces de fous: il y a les fous ronds, et les fous carrés. Les Fourons sont carrément fous; et les fous carrés, ça c’est un cas Happart!
  99. Kiki était cocotte, et Koko concasseur de cacao. Kiki la cocotte aimait beaucoup Koko le concasseur de cacao. Mais Kiki la cocotte convoitait un coquet caraco kaki à col de caracul. Koko le concasseur de cacao ne pouvait offrir à Kiki la cocotte qu’un coquet caraco kaki mais sans col de caracul. Or un marquis caracolant, caduc et cacochyme, conquis par les coquins quinquets de Kiki la cocotte, offrit à Kiki la cocotte un coquet caraco kaki à col de caracul. Quand Koko le concasseur de cacao l’apprit, que Kiki la cocotte avait reçu du marquis caracolant, caduc et cacochyme un coquet caraco kaki à col de caracul, il conclut : je clos mon caquet, je suis cocu! (Bernard Haller)
  100. Un représentant lève aux lèvres un verre de vin fin rouge trop vert. Tenté, il enfile vingt verres de vin vert et ivre, s’en va livrer cent vingt livres rouges de vins fins vers Anvers. Il file, vire et renverse les cent vingt livres rouges de vins fins par terre. Le libraire de Nevers vint et vit les livres de vins fins à l’envers et le représentant rouge à terre. Vert, le libraire vocifère: tourne à la Valvert!